Menu


Qui sommes-nous


NOS VALEURS


LES AVANCÉES SOCIALES IMPORTANTES OBTENUES GRÂCE À LA CFTC
1932 : Loi généralisant les allocations familiales à l’ensemble des salariés
1936 : Semaine de 40H, deux semaines de congés payés, conventions collectives
1943 : Participation à l’élaboration du Programme du Conseil National de la Résistance
1946 : Création de la Sécurité Sociale
1950 : Création du SMIG, qui devient le SMIC en 1970
1958 : Création de l’assurance chômage (UNEDIC) gérée paritairement par les syndicats
1961 : Accords instituant les retraites complémentaires
1967 : Ordonnances rendant obligatoire la participation fi nancière des salariés aux bénéfi ces des entreprises de plus de 100 salariés
1967 : Création de l’ANPE
1968 : Augmentation de 25 % du SMIG, création de la section syndicale d’entreprise
1971 : Loi sur la médiation des confl its au travail
1971 : Loi sur la formation professionnelle continue
1972 : Loi généralisant les retraites complémentaires à l’ensemble des salariés
1982 : Création des Chèque Vacances
1984 : Refus d’une loi supprimant l’enseignement libre
1985 : Création de l’allocation parentale d’éducation
1986 : Création du conseiller du salarié
1997 : Début de la négociation sur les 35H hebdomadaires (généralisation en 2000)
2006 : Lancement par la CFTC d’un nouveau « Statut du travailleur » qui sécurise les parcours de vie
2008 : La portabilité du DIF et des complémentaires santé et prévoyance permet à un salarié de conserver ses avantages même après une rupture de son contrat de travail (loi issue du « Statut du travailleur »)

Nos positions et nos actions partent de la vie des gens, sur le lieu de travail, dans leurs familles et dans leur environnement, et ont pour objectif l’amélioration des conditions de travail et de vie, pour et avec les gens.

« La confédération se réclame et s’inspire des principes de la morale sociale chrétienne » (article 1er des statuts) La conscience d’une fraternité universelle entre les hommes, de notre responsabilité vis-à-vis de l’avenir que nos droits ont pour pendant les devoirs que nous avons envers les autres, que notre épanouissement personnel dépend de la capacité de chacun à favoriser l’épanouissement des autres
Une exigence de justice pour tous et en particulier pour les plus fragiles
Le choix de la solidarité.

3 principes d’action :
- le respect de la dignité de chaque personne : Cette dignité relève du sacré : pas de l’âge, de l’intelligence, de la fortune, du physique ou de la sensibilité…
- le service du bien commun : Favoriser l’épanouissement de chaque homme et de chaque groupe reconnaître les droits de tous aux biens du monde, opter pour le développement durable…
- la subsidiarité : Donner leur pleine liberté d’action aux personnes et aux communautés de base ou corps intermédiaires (famille, entreprise, associations, collectivités territoriales…) sans mettre en cause la solidarité.

Pourquoi cette inspiration à la morale sociale chrétienne ?
- Elle est l’héritage de notre histoire.
- Elle incite au développement de la solidarité et à l'épanouissement des personnes
- Elle n’impose pas de pratiques ou de convictions religieuses.
- Elle éclaire la mise en œuvre de valeurs fondamentales pour pour un monde plus juste et plus humain: la solidarité, la liberté, la responsabilité, la justice sociale, la participation démocratique, la durabilité ou exigence d’un développement durable
- Elle favorise des comportements positifs : se dévouer, être constructif, être soucieux de vérité, oser faire confiance, être ouvert et rassembleur, prendre ses décisions en toute indépendance vis à vis de tout groupe extérieur …

Pour tous renseignements contacter
Secretariat@slj-cftc.fr
09.72.11.49.88


Notre chaîne vidéo
Philippe louis "LA CFTC EST INDISPENSABLE"

Nos publications
NEWSLETTER
Recevoir notre lettre d'information

NOS PARTENAIRES




Adresse
:
Paris (France)
Web
:
www.cftc-slj.fr
E-mail
:
secretariat@slj-cftc.fr
Téléphone
:
09.72.11.49.88

SUIVEZ-NOUS
CFTC-SLJ COPYRIGHT © 2008 -